Blog à part

Ce blog a été quelque peu délaissé  .

Il y a, à cela, plusieurs raisons : la première est qu’il avait été ouvert du temps ou j’avais des responsabilités politiques partisanes que j’ai quittées, la deuxième est que depuis la date du dernier post ( Octobre 2016) j’ai publié régulierement dans @Causeur et dans @Boulevard Voltaire des articles de politique ou société, et que le blog devenait alors superflu .

Je vais le faire revivre . N’hésitez pas à l’alimenter de vos remarques et commentaires

 

 

Publicités
Publié dans Non classé | Tagué , | Laisser un commentaire

Le Brexit en 730 jours, ou le double pari de Theresa May

« Le Brexit, je le ferai, et je ferai en sorte que ce soit une réussite »Theresa May est encore ministre de l’Intérieur du Royaume Uni lorsqu’elle prononce ces mots le 11 Juillet.Des le 13 juillet elle sera Premier Ministre, et c’est donc bien elle qui aura à signifier a ses partenaires européens l’ intention de son pays de quitter l’Union, et à boucler, en deux ans , soit 730 jours, la négociation .

Le choix , le jour même de son investiture , de Boris Johnson comme ministre des affaires étrangères sonne comme une confirmation de son intention de ne pas ignorer ou contourner le choix du peuple .La consternation règne à Bruxelles, Berlin et Paris : comment en est on arrivé là ?La réponse est dans a mise en œuvre de l’article 50 combinée a l’usage du referendum

L’article 50

Cet article 50 est une curiosité. Il se trouvait déjà, en effet, dans le « traité constituant », rejeté par le referendum français de 2005 . Or ce que ce traité installait était bien une Constitution pour ce qui devait devenir un super Etat , l’Union des Etats Unis d’EuropeImagine- t -on un Etat , même fédéral , comme les Etats unis ou l’Allemagne , inscrivant dans sa Constitution une clause de sortie , un opting out non pas partiel , mais total ?Alain Lamassoure , vice président des francais du groupe PPE et candidat a la succession de Martin Schultz, à la tête du parlement européen, parle ,interviewé le 28 Juin sur Europe 1 de « formidable gachis « .C’est pourtant lui qui est à l’origine de cet article ! Son idée etait d’inclure cette disposition dans le traité « constituant » afin de faire pression sur les anglais et les autrichiens , réticents a l’idée de le signer

Face a ce qui est bien un retour de bâton, Il n’est pas le seul parmi les responsables européens ou nationaux à manifester un désarroi mélé a de la mauvaise humeurDe maniere générale on respire depuis les 24 juin dans les couloirs des institutions européennes un parfum de revanche .Ce membre du club européen qui n’a jamais voulu en être totalement, on va lui faire payer ses velléités d’indépendance . Il va beaucoup perdre dans cette négociation . Ca renflouera les caisses de l’Union, et ca dissuadra d’autres malins de faire de même , et de ruiner ainsi le beau rêve européen .

Une telle attitude n’est pas conforme à l’esprit du texteL’article 50 dit benoîtement  » Tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union « Il n’y a pas a invoquer de griefs, ni même de simple incompatibilité d’humeur , aucun motif n’est exigé .De ce fait il n’y a pas non plus de « punition », simplement une négociation « fixant les modalités de son retrait en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union . »Il n’y a dans cette formulation nulle menace, juste la porte ouverte à une modulation , la séparation pouvant se faire sur tous les engagements pris ou sur une partie seulement .Pourtant certains voient dans le délai de deux ans mis a la conclusion des négociations une arme absolue .

Dans un article du Monde du 12 Juillet Sebastien Platon et Francesco Martucci , universitaires, anticipent déja l’apocalypse , le lâchage en rase campagne de l’Etat membre qui n’aura pas tout bouclé en 730 jours . ils parlent de  » rupture seche » et de « futur ex etat membre devenant brusquement un pays tiers sans aucun lien avec l’Union, avec des relations bien plus similaires à celles entretenues avec la Corée du nord qu’avec la Suisse »C’est oublier que le texte prévoit très clairement que ces deux ans peuvent être prorogés d’un commun accord entre l’Union et l’Etat .Et c’est bien normal .

Dans ce qui ressemble fort a la liquidation d’un régime matrimonial, imagnie t on de laisser brusquement , a un dies ad quem fixé à l’avance , les époux avec sur les bras une liquidation inachevée ?D’autres mettent tous leurs espoirs dans l’inconnue des « regles constitutionnelles applicables

L’article 50 t dispose ; » Tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles , de se retirer de l’Union « Or la Constitution britannique est non écrite , et des incertitudes peuvent exister .Sur la compétence de la prérogative royale d’une part . Sur la possibilité ou non pourle Parlement de Westminster de ne pas tenir compte de ce referendum d’autre part….

Sur ce point Sebastien Platon, et Francesco Martucci ,dans l’article du Monde du 12 Juillet 2016 précité ecrivent « Considerer que l’expression d’une volonté directe du peuple s’impose à ceux qui ne sont que ses représentants serait ici méconnaitre un point cardinal du droit britannique : la souveraineté du parlement »Ce n’est pas l’avis de Theresa May

Elle a l’appui de la Reine .qu’elle a rassurée sur ses intentions relativement a l’unité du Royaume . Elle a du reste réaffirmé sa fermeté sur cette question primordiale des son discours d’investitureCertes, la bataille sera plus rude a la chambre des Communes où sa majorité est courte et où une partie de son camp est anti Brexit . Mais son investiture semble s’être déroulée dans un climat détendu de bon augure . De plus , ayant elle même défendu le « remain » avec David Cameron, elle sera mieux armée que d’autres pour les convaincre de modifier a leur tour leur position afin de respecter la volonté populaire .

Quand à la chambre des lords . son président, Sir Jonathan Hill était le Commissaire européen en charge de la stabilité financiere ,des services financiers et de l’Union des marchés de capitaux …Démissionnaire le 25 juin il a été remplacé des le 8 juillet par Sir Julian King. Les Lords ne seront donc pas nécessairement un obstacle mais pourraient aider efficacement a la conclusion d’un accord financier …La plupart affirment , comme le président Francois Hollande, grand adepte des ruptures brutales , que ce « divorce » devait se faire vite et que le faire trainer en longueur serait préjudiciable à l’Union Europeenne.

Mais le fait que Thérésa May ait précisé des le 11 juillet sous les » yeah » approbateurs des membres de son parti qu’elle voudra « le meilleur accord pour son pays » signifie qu’elle ne va pas précipiter les choses et rester sur le timing évoqué des le lendemain du referendum par David Cameron, celui d’une notification au Conseil Européen à l’automne .

L’une des raisons invoquées pour une rapidité des négociations est le rôle inconfortable des anglais présents dans les institutions européennesLe Commissaire anglais en poste a démissionné « apres une entrevue avec jean Claude Juncker « , ce qui laisse supposer que ce dernier l’y a incité .Alain Lamassoure de son coté a exprimé, dans l’interview a Europe1 précitée, son souhait que les députés ou ministres anglais ne siègent plus pour statuer sur des textes qui peut être ne les concernent plus .

Certains partisans du « remain » en colère ont même entrepris de descendre le drapeau anglais de sa hampe devant le Parlement !Cela, encore une fois, n’est pas conforme à l ‘article 50 qui dispose que les traités « cessent de s’appliquer à l’Etat membre a la conclusion de l’accord. » mais pas avant . Même si bien sur ,il est prévu par les textes que les anglais ne pourront être admis a siéger lorsque les différentes instances de l’Union statueront sur mes odalités du Brexit

Le referendum

Ces diverses expressions, brouillonnes et précipitées, d’une animosité marquée de certains chefs d’Etats et autorités de l’Union est causée par la peur .Il faudrait vite effacer, ne plus en parler, passer à autre chose , tant les craintes d’une contagion de l’article 50 sont grandes .Elles ne sont pas infondéesSe retourner vers des dirigeants nationaux déterminés à les protéger est le reflexe que les peuples de Hongrie , d’Autriche , de France pourraient bien avoir à leur tourDu coup il importe non seulement d’évacuer au plus vite ce Brexit , mais aussi de dénoncer l’arme qui a permis cette forfaiture : le referendum .

En France le débat est ancien . Apres l’usage et qu’en firent les Bonaparte , le recours direct au peuple alors appelé « plebiscite » fut considéré comme l’apanage de la tyrannie et rangé aux oubliettes jusqu’à ce que Charles De Gaulle en fasse en 1958,sous la nouvelle apellation de « referendum », un des piliers de ce régime alliant  » Un Chef d’Etat fort et un peuple rassemblé » dont il rêvait

Mais ses successeurs n’en ont pas fait le même usageC’est peut être cependant un réflexe « gaullien » qui a poussé Jacques Chirac à soumettre le projet de « traité constituant » destiné a changer la nature même de l’Union Européenne à la procédure de ratification incluant le referendum .Et le peuple français dit « non. Son « non  » de 1969 avait renvoyé de Gaulle à La Boisserie, celui de 2005 va mettre l’Europe en panne.C’est un autre gaulliste, Nicolas Sarkozy qui, pour remettre l’Europe en marche requalifie le « traite constituant » en traité ordinaire et le fait ratifier par le Parlement .

Cette manœuvre de contournement de la volonté populaire – contournement partiel seulement car de fait l’Europe n’a toujours pas de Constitution – était justifiée aux yeux de beaucoup par la conviction qui est la leur d’une supériorité de la démocratie représentative sur la démocratie directe .Cette conviction est fondée sur une opinion que Daniel Cohn- Bendit a formulée de manière lapidaire a l’annonce du résultat du referendum britannique : « le peuple n’a pas toujours raison »Le pari de madame May , dans un tel contexte , est donc double . II est technique, mais aussi fondamentalement politiqueSocrate , au jeune Eutydème , qui voulait faire dune carrière politique disait : « Tu veux donc gouverner le peuple ? Mais sais tu bien ce que c’est que le peuple » ?La question mérite d’être reposée aujourd’hui à nos dirigeants .On peut y ajouter une question subsidiaire: « les dirigeants doivent ils obéir aux désirs du peuple ? « 

A fronts renversés un homme de gauche, Daniel Cohn Bendit a répondu non, et une femme de droite , Theresa May, a clairement répondu oui .

Catherine Rouvier

 

 

Publié dans Politique internationale | Tagué , , | Laisser un commentaire

« Peuple de droite , soulève-toi ! »

Le 16 Mai 1981, 6 jours après la victoire de François Mitterrand à la Présidentielle ,  Le journal  l’Unité titrait « La victoire du peuple de gauche »

Le 8 décembre 2015 Marion Marechal le Pen , candidate à la présidence de la Région Provence Alpes Cote d’Azur , écrivait à propos du retrait annoncé de la liste socialiste par monsieur Castaner pour le second tour , destinée à empècher son accès à la Présidence: « Jean-Christophe Cambadélis et Manuels Valls soutiennent les candidats Les Républicains  : peuple de droite, soulève toi !  »

C’est la première fois qu’était clairement formulée au Front National depuis 2011 cette expression . A l’annonce de l’élection de  Marine le Pen à la tête du parti je lui avais téléphoné pour l’interviewer et lui avais demandé  : « est ce que je pourrai vous présenter comme la nouvelle égérie du  « peuple de droite » ? Elle m’avait aussitôt répondu , spontanément et sans l’ombre d’une hésitation  » pourquoi de droite ?  » .

Il y avait là l’annonce de  la suite , et de  la  « stratégie Philippot » :’ouvrir la petite « extrème droite » paternelle non pas sur la droite mais sur la gauche

L »Union des droites dont les électeurs rêvent,  personne n’en voulait , ni au Front , ni dans la « droite » de gouvernement ,finalement.

Brièvement,  le choix  de Marion Maréchal comme tête de liste en Provence aura redonné vie a cette option  .Prenant acte de  l’interdit pesant sur une alliance Gaullistes/ non gaullistes aussi taboue que celle des Montaigu et des Capulet , et dont chaque famille pense depuis 30 ans qu’elle conduira invinciblement à sa mort , la jeune bergère  a imaginé de  ne faire plus qu’un seul troupeau  , non pas en épousant le berger du troupeau voisin , mais en profitant  de ce que celui-ci dort pour chanter aux deux troupeaux la même chanson douce . Celle des délices de son pâturage, et du danger qu’il y aurait a y laisser entrer les loups dont la derniers incursion a rougi  l’herbe verte de leur sang et qui recommenceront s’ils s’ils sont sous la seule garde d’un berger mollasson

Nommer les choses les crée .C’est ce qu’avait bien compris Mitterrand qui sans mollir , et bien que venant de la droite la plus extrême , en avait appelé, dès son élection au « peuple de gauche » qui l’avait élu .

Il y a en france une majorité de droite qui, constamment ,depuis 40 ans totalise 60% des suffrages, et qui est mise en échec du fait de ses divisions. Le seul fait de mettre sur cette majorité disloquée le nom magique et fédérateur de « peuple de droite » peut lui faire prendre conscience de son unité . Surtout  dans cette belle -et rebelle-  Provence Mais  cette tentative a échoué, et celle qui l’avait portée a préféré jeter l’éponge face au refus obstiné de son parti de la suivre sur cette voie.

Aux « Républicains »on a vu le sort réservé au candidat « le plus a droite » à la Présidentielle….

L’élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti changera t elle la donne ? Dans l’Emission politique il a répété de si nombreuses fois le mot « droite » que certains se sont repris à espérer . Mais il faut aussi le mot « peuple »…

 

Publié dans Politique nationale | Tagué , | Laisser un commentaire

METROPOLE AIX MARSEILLE PROVENCE: LES GRANDES MANOEUVRES ONT COMMENCE

METROPOLE : LES GRANDES MANOEUVRES ONT COMMENCE

Hier 15 Octobre le bureau de la Metropole a été convoqué pour le 9 novembre par l’une des présidente des communautés de communes afin d’élire son Président .
Monsieur Gaudin s’est aussitôt déclaré candidat .
Les 5 autres présidents de communautés de communes composant la future Métropole ont protesté aujourd’hui .
De telles manoeuvres étaient prévisibles !
Le maire de Cabiries et moi même avions donc raison dans notre refus de cautionner la procédure de demande d’une « petite » métropole aixoise , car cela fait perdre un temps précieux que ceux qui ont bien l’intention de prendre rapidement tous les pouvoirs mettent à profit .
Nous aurions du, le 8 Novembre, a la CPA procéder au vote du ou de la présidente et des vice présidents du Conseil de Territoire que va automatiquement devenir la CPA , et lister tout de suite les compétences que l’on veut voir le Conseil de Métropole nous déléguer .
J’avais personnellement proposé au dernier conseil municipal du 28 Septembre , en prenant la parole au moment du vote sur les deux recours ( modification du nombre de représentants marseillais et demande de métropole aixoise ) que tous les présidents de communautés de communes se concertent , afin d’exiger que ces délégations de compétences aux conseils de territoire qu’elles vont toutes devenir se fasse  des l’entrée en fonction des conseils en janvier .
La était l’urgence, et non dans des manoeuvres dilatoires et qui n’ont que très peu de chances d’aboutir pour la première et aucune pour la seconde .
La demande unilaterale de convocation du Conseil de Metropole pour le 9 novembre et la candidature de Jean-Claude Gaudin ont provoqué une protestation des 5 autres présidents de communauté de communes .
Vont ils enfin agir pour donner  aux Conseils de territoire des pouvoirs effectifs ?
Je l’espere en tant que juriste ,
Je l’espère aussi bien sur en tant qu’élue  qui place très haut les libertés communales .
Elles sont déjà réduites à peau de chagrin depuis que les communautés de communes se sont emparées de nombreuses compétences jadis réservées aux maires, et elles risquent de se rétrécir plus encore si ces communautés de communes , devenues Conseils de territoire n’ont plus qu’un pouvoir « consultatif » .
Autant dire dire aucun pouvoir …!
A suivre donc , et de très près ….

Catherine Rouvier , conseillère municipale et communautaire d’Aix en provence et du Pays d’Aix

IMG_2577

Publié dans Politique locale | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Un vent de démocratie , a nouveau, comme jadis , souffle d’Athènes

Interview informelle sur les
Résultat des élections legislatives en Grece
de Catherine Rouvier – Mexis
docteur d’Etat en droit public et sciences politiques

Que pensez vous de ces elections grecques ?

J’en pense ce qu’a dit un commentateur belge , de l’UE : avec un nouveau personnel politique la Grèce va sortir du clientélisme !
C’était une démocratie  » familiale  » qui oscillait entre deux familles , avec un « socialisme » aussi dévoyé que le notre , et une « droite » aussi molle que la notre
Tsipras est certes de « gauche radicale « , mais avant tout grec , et les mots n’ont pas tout a fait le même sens qu’ici . Rien a voir , d’après moi , avec Melanchon ou Poutou ….

On dit les grecs allergiques au mot rigueur , « inciviques », ne payant pas leurs impôts -entres autres – , conduisant la Grèce à la ruine ( indirectement nous coûtant une fortune « solidarité » Euopéenne oblige), j’ ai bien peur que ce peuple ait un gout immodéré pour l’ hédonisme, même si en effet Tsipras et ses afficionados sont moins bornés et dogmatique que notre Melanchon national….: Poutou , PCF, and co…

Hedonistes ? je dirais plutôt épicuriens , c’est a dire trouvant leur joie dans les plaisirs simples , frugaux par nature , très système D et solidarités familiales , amicales , claniques et géographiques qui leur permettent de survivre a l’austérité .
Aucun sens de l’Etat , de la loi ,qu’ils contournent sans remord , mais avec un sens aigu de la « Grécité « , nationalistes dans ce sens là .
Or Tsypras est très grec , très tradition grecque malgré son étiquette d’extreme gauche .
L’extreme gauche la bas , de plus , a un préjugé favorable .
C’est l’anti dictature des colonels , c’est a dire l’anti politique américaine .
C’est le rappel romantique des « klephtes » , ces « bandits  » communistes réfugiés dans les montagnes et qui refusaient en 1944 de se laisser désarmer a la suite du « partage » qui a mis la Grece dans le camp américain .
C’est l’opposition au scandale des vieilles maisons a acrotères d’Athènes détruites par quartiers entiers par les colonels grecs pour faire des profits immobiliers .
C’est l’engouement pour Theodorakis qui fit revivre avec un tel talent les vieux hymnes grecs et les fit connaitre au monde entier .
Et la gauche, même radicale , la bas ,respecte la religion qui est « nationale » et défile volontiers dans les cérémonies religieuses . De réelles différences donc avec notre extrème gauche

Ceci se retrouve t il dans le discours que vient de prononcer Tsipras a la suite de sa victoire electorale ?

Le discours d’Alexis Tsipras commence comme aux temps antiques :  » citoyens d’Athènes …. »et continue comme … le continuerait de Gaulle ou Marine le Pen !

 » Le peuple grec souverain donné un ordre clair … le pays laisse derrière lui l’austérité , la catastrophe , l’humiliation … La Grèce va de l’avant vers une Europe qui doit changer …. Notre patrie annule le mémorandum et renvoie la « troïka » au passé … Elle donne l’ordre d’une renaissance nationale et du rétablissement de la cohésion de notre pays  » .

Certes la suite reprend les poncifs de tout parti de gauche sur le progrès , la justice, la lutte contre les élites et les privilèges , la glorification des travailleurs .

Mais Tsipras ajoute celle de  » la créativité et de la culture » , et à partir de là son discours prend cette dimension si typiquement universelle du discours grec, des origines a nos jours :
« Merci aux milliers de personnes venues des quatre coins de l’Europe … Merci de leur solidarité … Cette victoire est une victoire de tous les pays européens qui luttent contre l’austérité ! ».

Même quand il aborde la question attendue de la « négociation » avec l’UE il a des accents si typiquement helléniques :
« Dans cette négociation nous défendrons notre propre « ethniko skedio » shéma ethnique , national , grec ! »

Car , répète t il en boucle, « Nous voulons sortir du registre catastrophique ! Nous ne voulons plus de la soumission de notre pays au diktat ! Nous voulons rétablir la souveraineté populaire ! Nous voulons rendre justice ! Nous voulons rompre avec le système….. .
La Grèce doit retrouver sa dignité ! ».

Et il termine par un retour a cette mission sacrée universelle de la Grece héritée du siècle de Péricles:

« l’espérance revient, et c’est vous qui avez soulevé cet espoir ! c’est vous qui avez fait reculer la peur !
Tout le monde a les yeux tournés vers la Grece , la Grece qui lutte pour l’avenir , qui lutte pour que le soleil de la justice et de la démocratie brille a nouveau ! »

Oui en effet , un air de démocratie , a nouveau , comme jadis , souffle d’Athènes .

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les cantons d’Aix et de la Sainte Victoire

Bordé , au nord , par la longue rive de la Durance qui va du Puy Sainte Réparade à Cadarache et descendant au sud jusqu’à Fuveau , Peynier , Rousset , le 28eme canton revu et corrigé forme avec les deux cantons d’Aix, fraichement redessinnés un bel ensemble géopolitique. Sa vingtaine de communes représente la moitié du Pays d’Aix .Là nos trois « couples » de candidats – dits « binômes » par les nouveaux textes qui imposent en politique cette parité qu’ils ne considèrent plus comme indispensable par ailleurs …- proposeront de vigoureuses actions à mener au sein du département

Pour l’emploi et la protection des travailleurs d’abord .
De Cadarache a Rousset , de l’Artois à Chateaunef la Rouge, notre département est en pointe pour l’innovation. Mais, on l’a vu à Rousset, cela ne suffit pas a protéger l’emploi menacé par des rachats purement financiers. Et, on le voit a Cadarache , la protection des salariés dans des entreprises de haute technologie a un coût tel qu’il n’est pas toujours bien assuré . l’infrastructure des aides sociales et des subventions -actuellement dévolue aux départements- ne peut donc être rayée d’un coupe de plume en 2020 comme le souhaite l’actuel gouvernement .Cette infrastructure sociale devra donc se traduire en termes très concrets de pouvoirs locaux maintenus dans la structure métropolitaine .

Pour la sécurité ensuite . Nous élus mèneront une action vigoureuse auprès des  pouvoirs déconcentrés de l’Etat au niveau départemental, avec les préfets et les sous préfets , afin que cesse ce sentiment d’abandon qu’ont des maires qui ne se sentent pas soutenus par l’Etat dans la réparation des déprédations commises par les populations nomades ou la répression des menaces insultes voire assassinats de professeurs ou de soignants de leur commune par des populations délinquantes .
Nous seront aussi des élus déterminés à résister à la prédominance marseillaise au sein de la future métropole Non pas par un quelconque séparatisme ou une quelqu’onque animosité irrationnelle , mais parcequ’un particulier qui gérerait ses finances comme Marseille gère les siennes serait mis sous tutelle. Or on prétend nous mettre nous, Aix et pays d’Aix sous la tutelle marseillaise ! Certes la politique culturelle et architecturale pharaonique d’Aix, et les dépenses excessives de son secteur associatif pléthorique sont dénoncés par nous régulièrement, mais on est très loin du gaspillage marseillais. La prudence d’une gestion à l’équilibre doit être récompensées par des fonctions prédominantes au sein de la Metropole qui s’intitule du reste de façon prémonitoire « Aix Marseille Metropole « .

 

Publié dans Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

DANS CETTE BELLE SALLE DES ETATS DE PROVENCE COMME A L’ASSEMBLEE NATIONALE …

Discours de candidature a l’élection aux fonctions de Maire de Catherine Rouvier , lors du premier Conseil Municipal d’Aix en Provence vendredi 4 Avril 2014

Mesdames et messieurs les conseillers ,

Je voudrais d’abord vous dire a quel point je suis émue de siéger dans cette belle salle des Etats de Provence et à quel point je ressens le sentiment de dignité et de responsabilité que confère l’élection .
C’est au nom de cette responsabilité que je présente ma çandidature a la fonction de Maire , sachant bien que l’issue du vote est déjà écrite .
Ici comme à l’Assemblée Nationale les élus  représentent , là bas des millions , ici des milliers d’électeurs
Ici comme là- bas les élus ont le devoir impérieux d’être leur avocat au sens originel du terme « ad vocatum » « celui qui parle pour « elles chaque fois qu’ils en auront l’occasion
Ma candidature a ce sens là .
N’en cherchez pas d’autre .
Je ne serai pas , dans cette enceinte , en opposition systématique , ni au maire qui sera élu et à sa majorité , ni au groupe socialiste .
Je ferai entendre notre propre voix , celle d’une « troisième voie  » autant que cela sera possible et surtout je mettrai, nous mettrons, toutes nos compétences au service de la municipalité .
Je vous remercie .

Catherine RouvierImage

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , | 2 commentaires